Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Risques
 

Être informé en temps réel

Aller sur Vigicrues  (nouvelle fenetre) ► Les données du SPC Loire-Cher-Indre sur Vigicrues.
  (nouvelle fenetre) Service SMS : il permet de souscrire des abonnements (en cote ou en débit) aux stations. L’abonné sera alors automatiquement informé par SMS en cas de franchissement des références qu’il a définies.
  (nouvelle fenetre) Audiotel : une partie des données concernant les crues sur la Loire et ses affluents sont accessibles sur le serveur vocal au numéro 0825 150 285 (0,15 € TTC la minute).
 
 

Diffusion des prévisions sur VIGICRUES

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2017 (modifié le 19 mars 2018)

Depuis fin octobre, le SPC LCI publie ses prévisions sur le site national VIGICRUES accessibles dans les graphes temps-réel au niveau des stations.
  (nouvelle fenetre)
Petit rappel de la définition d’une prévision…
Les prévisionnistes de crue ont à produire une information (la prévision ou la vigilance aux crues) à des heures déterminées pour permettre aux gestionnaires de crise de prendre les meilleures décisions possible. La prévision est une extrapolation dans le futur du comportement du bassin versant via l’utilisation d’un ou plusieurs modèles hydrologiques (qui traduit la pluie observée et prévue en débit) et hydrauliques (qui propage les volumes d’eau de l’amont vers l’aval dans le réseau hydrographique), à partir d’un état connu de ce bassin versant. Elle requiert de nombreuses données météorologiques observées et prévues (précipitations, températures), géophysiques (humidité dans le sol, conductivité hydraulique) et hydrométriques (hauteur d’eau, débit, enneigement, volume dans les retenues). En particulier, il faut garder à l’esprit que :

  • les conditions initiales sont estimées avec une certaine justesse ;
  • les modèles hydrologiques et hydrauliques ne sont que des représentations simplifiées des processus réels.

« La connaissance progresse en intégrant en elle l’incertitude, non en l’exorcisant. » (E. Morin, La Méthode)

Il a donc paru nécessaire au SCHAPI et aux SPC d’accompagner leurs prévisions d’une information sur les incertitudes associées, c’est-à-dire sur le degré de confiance à leur accorder. Les prévisions graphiques sont fournies avec une tendance haute et une tendance basse. L’enveloppe formée par ces deux courbes représente l’incertitude associée cette prévision.

Présentation du SPC Loire-Cher-Indre

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 novembre 2017 (modifié le 5 décembre 2017)
La DREAL Centre-Val de Loire est responsable du Service de Prévision des Crues (SPC) Loire-Cher-Indre. A ce titre, elle met en oeuvre la vigilance crues sur le bassin de la Loire depuis sa source jusqu’au bec de Vienne (hors bassin de l’Allier), secteur dont les principaux cours d’eau sont la Loire, le Cher et l’Indre.

Les informations relatives à la vigilance crues sont diffusées sur le site Vigicrues : la carte de vigilance crues, les bulletins d’information et les données en temps réel y sont disponibles en permanence. La carte est actualisée 2 fois par jour à 10h et à 16h. En période de crues, quand cela est justifié par la rapidité d’évolution de la situation, les bulletins sont réactualisés plus fréquemment. Par ailleurs, si un changement notable intervient, carte et bulletins peuvent être réactualisés à tout moment.

L’équipe et les moyens du SPC Loire-Cher-Indre

Le SPC Loire-Cher-Indre, service de l’Etat qui fait partie de la DREAL Centre-Val de Loire, est composé d’une équipe d’une quinzaine de prévisionnistes de crues, dont la moitié exerce cette fonction à plein temps. Chaque semaine - 365 jours par an, 24 heures sur 24 -, quatre prévisionnistes sont d’astreinte pour assurer la surveillance de la situation hydrologique et diffuser les informations de la vigilance crues sur le territoire du SPC.

Salle de prévision du SPC Loire-Cher-Indre
Salle de prévision du SPC Loire-Cher-Indre
DREAL Centre-Val de Loire / SHPEC

 

Les prévisionnistes de crues utilisent pour cela des données issues du réseau de stations de mesures hydrométriques du bassin de la Loire appelé CRISTAL, des prévisions météorologiques (fournies notamment par Météo-France), et une chaîne de traitement informatique opérationnelle permettant de superviser la situation, produire les prévisions et diffuser les informations utiles. Ces tâches sont effectuées dans une salle de prévision spécialement équipée à cet effet, localisée au siège de la DREAL Centre-Val de Loire (site de Buffon, à Orléans - la Source).

Les cours d’eau surveillés par le SPC Loire-Cher-Indre au titre de la vigilance crues :

Les documents de référence

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 novembre 2017
  • Le RIC du SPC Loire-Cher-Indre (format pdf - 12.4 Mo - 04/04/2014) est le document qui encadre la mise en œuvre de la vigilance crues à l’échelle du SPC Loire-Cher-Indre.
  • Les Schémas Directeurs de Prévision des Crues définissent l’organisation générale de la prévision des crues à l’échelle de chaque grand bassin national.
Schéma Directeur de Prévision des Crues du bassin Loire-Bretagne et des bassins Charente et Seudre
Schéma directeur de prévision des crues bassin Loire-Bretagne et bassins Charente et Seudre en grand format (nouvelle fenêtre) Schéma directeur de prévision des crues bassin Loire-Bretagne et bassins Charente et Seudre (format pdf - 3.1 Mo - 02/01/2013) Approuvé par arrêté du préfet coordonnateur de bassin Loire-Bretagne le 21 décembre 2012
Carte de l'organisation des SPC du schéma directeur en grand format (nouvelle fenêtre) Carte de l’organisation des SPC du schéma directeur (format pdf - 709.4 ko - 02/01/2013)
Visualisation de la cartographie interactif
Schéma Directeur de Prévision des Crues du bassin Seine-Normandie
Schéma directeur de la prévision des crues du bassin Seine Normandie en grand format (nouvelle fenêtre) Schéma directeur de la prévision des crues du bassin Seine Normandie (format pdf - 11.5 Mo - 02/01/2013) Approuvé le 8 mars 2012

Les bulletins d’information sur l’eau

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 novembre 2017 (modifié le 30 novembre 2017)

Souvenons-nous : la crue d’octobre 1846

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2017 (modifié le 19 mars 2018)
En 1846, la Loire a connu une crue historique. Il s’agit notamment de la plus forte crue dans le secteur de Villerest. Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus.

Télécharger :

Souvenons-nous : la grande crue de septembre 1866

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 26 janvier 2018 (modifié le 19 mars 2018)
Il y a plus de 150 ans, dans la semaine du 24 septembre 1866, se réitérait, pour la troisième fois en 20 ans, une crue majeure sur la Loire. Le SPC Loire-Cher-Indre vous propose de vous replonger dans cet événement historique à travers des documents d’archives et une commémoration.

Mémoire du passé : la grande crue de septembre 1866

La crue de septembre 1866, provenant de l’ensemble du bassin amont (Loire, Allier et affluents du Forez et du Morvan), atteignit des hauteurs similaires à celles de 1846 et 1856 en Loire moyenne (à l’aval du Bec d’Allier). Si les vals de Nevers ou d’Orléans furent inondés suite aux ruptures de digues, le quartier de Vienne à Blois, ainsi que la ville de Tours furent pour une fois préservés des flots. Ci-dessous, une photographie du pont de la voie ferrée à Orléans, sur la Loire en crue, avec, au fond, le val inondé.

Le pont SNCF d'Orléans en septembre 1866 en grand format (nouvelle fenêtre)
Le pont SNCF d’Orléans en septembre 1866

Les travaux d’étude engagés à la suite de cette crue par la Commission des Inondations présidée par l’ingénieur Comoy, en plus de ceux menés suite aux crues de 1846 et 1856, démontrèrent l’influence des digues toujours plus hautes sur l’importance des événements. Afin d’assurer l’intégrité des endiguements et la sécurité à leur aval, on choisit alors de "faire la part de l’eau" en permettant une inondation plus progressive et contrôlée des vals par la création de déversoirs de sécurité. Mais sur les vingt ouvrages initialement prévus, seuls sept furent effectivement construits (déversoirs dits "Comoy" de Dampierre, Ouzouer, Jargeau, Montlivault, Avaray, Vieux-Cher et la Chapelle-aux-Naux).

Cette solution purement technique est toujours d’actualité mais n’exonère pas des mesures de réduction de vulnérabilité, sur le plan de l’urbanisme et des activités en zone inondable comme sur celui de l’architecture et des techniques constructives des bâtiments.

Plus d’informations sur les plus hautes eaux connues (PHEC) en Loire moyenne.

Rapport à l’Empereur

Un bilan des crues de la Loire de 1866 a été dressé à l’Empereur dans un excellent rapport que vous pouvez lire.

Les différents départements des bassins de la Loire et de l’Allier sont successivement présentés à partir de la page 4. L’estimation des dépenses de réparations des ouvrages d’utilité publique fait préciser que quelque désastreuse qu’elle ait été, l’inondation de 1866 n’a pas atteint les proportions de celle de 1856 et le fléau n’a sévi "que dans vingt départements". Le bassin de la Loire a seul été atteint dans toute son étendue. Une analyse suit sur les ouvrages de protection, réalisés ou à étudier (à lire à partir de la page 14). On y voit les bases de réflexion pour les actions qui seront menées sur les 150 ans suivants.

La crue au fil des jours

Entre le 23 septembre et le 2octobre 2016, la DREAL Centre-Val de Loire vous a proposé une commémoration de la grande crue de 1866.

Les informations relatives à cette commémoration seont disponibles ci-dessous :

Souvenons-nous : c’était en 1976…

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2017 (modifié le 19 mars 2018)
Sur la Loire, l’étiage de référence est celui de 2003. Il n’en demeure pas moins que celui de 1976 a marqué les esprits en France… Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus.

Télécharger :

Souvenons-nous : septembre 1980 en Loire amont

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2017 (modifié le 19 mars 2018)

Les 20 et 21 septembre 1980, une pluviométrie record sur l’extrémité amont du bassin de la Loire engendra une des plus fortes crues connues sur la Loire amont et le Lignon-du-Velay, dans le département de la Haute-Loire.

Chute du pont de Coubon en septembre 1980

Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus.


Télécharger :

Souvenons-nous : c’était un 22 décembre 1982…

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2017 (modifié le 19 mars 2018)
L’hiver est souvent synonyme de crues. Parmi celles-ci, citons notamment celle de l’Indre du 18 au 22 décembre 1982. Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus.

Télécharger :

Souvenons-nous : c’était décembre 2003…

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2017 (modifié le 19 mars 2018)
Les conditions anticycloniques actuelles nous protègent des pluies et donc des crues. Ce n’est pas toujours le cas au début du mois de décembre !… Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus.

Télécharger :

Souvenons-nous : c’était en mars 2007…

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2017 (modifié le 19 mars 2018)
Il y a tout juste 10 ans, l’Indre connaissait une crue importante, comparable à celle de 1982, crue qui a déjà fait l’objet d’un article, en décembre 2015. La crue de l’Indre en mars 2007 est l’une des premières crues qui a mobilisé le Service de Prévision des Crues Loire-Cher-Indre. Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus.

Télécharger :

Souvenons-nous : novembre 2008, la dernière grande crue en Loire amont

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2017 (modifié le 19 mars 2018)
En novembre 2008, le bassin de la Loire amont connut une crue majeure, d’occurrence estimée cinquantennale. Elle occasionna des dégâts notables et l’évacuation de quelques centaines de personnes. Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus.

Télécharger :

Retour sur les crues de fin mai et début juin 2016

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2017 (modifié le 19 mars 2018)

Au printemps 2017, les bassins de la Seine et de la Loire connaissaient des crues très importantes. Le SPC Loire-Cher-Indre (SPC LCI) a particulièrement été concerné par les crues des bassins du Cher et de l’Indre. Des crues moins importantes ont aussi concerné le bassin de la Loire bourguignonne ainsi que le Cher amont.

Ces crues ont mobilisé le SPC LCI du 29 mai au 9 juin, avec plusieurs records : 13 tronçons en vigilance simultanée, 6 tronçons en vigilance orange et 66 productions ou actualisations de la vigilance pour un seul événement.

À certains endroits, ces crues ont dépassé les plus forts événements connus jusqu’alors avec une période de retour bien supérieure à 20 ans et même parfois centennale (par exemple dans le secteur de Romorantin-Lanthenay).

Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus.


Télécharger :

Audiotel

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 novembre 2017 (modifié le 19 décembre 2017)


Une partie des données concernant les crues sur la Loire et ses affluents sont accessibles sur le serveur vocal au numéro 0825 150 285 (0,15 € TTC la minute).


Télécharger :

Service SMS

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 novembre 2017 (modifié le 19 décembre 2017)

Le SPC Loire-Cher-Indre met à votre disposition un système d’information automatique par SMS sur les niveaux d’eau atteints aux stations de mesure qu’il surveille. Ce service est accessible gratuitement, par simple inscription, et ouvert à tous : collectivités locales, organismes publics ou privés, grand public.

Pour bénéficier du service, il vous suffit de créer un compte, puis de souscrire des abonnements (en cote ou en débit) aux stations qui vous intéressent : vous serez alors automatiquement informé par SMS en cas de franchissement des références que vous avez définies.

Accéder au service

Fonctionnement du service

La F.A.Q. (Foire Aux Questions) du service d’information par SMS devrait répondre à la plupart des questions que vous vous posez.
Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question ou si vous souhaitez nous contacter pour toute autre raison, vous pouvez utiliser le formulaire en ligne dédié au service.
Cette F.A.Q. n’a aucune valeur contractuelle et est susceptible d’évoluer : elle ne substitue donc pas aux conditions générales d’utilisation du service.


Télécharger :