Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Accès rapide

Bulletins parus en 2017

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 janvier 2017 (modifié le 15 novembre 2017)
  • Janvier 2017 : Avec un déficit pluviométrique sévère depuis l’été, la reconstitution des réserves du bassin a déjà pris un retard important, qui peut cependant être encore rattrapé, comme ce fut le cas la saison précédente ; on suivra donc avec une attention particulière les précipitations des mois à venir.
  • Mars 2017 : Malgré une amélioration sensible à la faveur des précipitations de février et début mars, la reconstitution des réserves du bassin continue à accuser un retard localement important ; on continuera donc à suivre avec une attention particulière les précipitations du printemps.
  • Avril 2017 : Les précipitations de février et de mars ont permis une amélioration sensible de la situation hydrologique ; cependant la reconstitution des réserves du bassin accuse encore un retard localement important ; on continuera donc à suivre avec une attention particulière les précipitations du printemps puis de l’été.
  • Mai 2017 : Le mois d’avril, à nouveau déficitaire en précipitations, marque la fin de la période de reconstitution des réserves et le début de l’étiage avec des réserves incomplètement remplies, particulièrement à l’ouest et au sud-ouest du bassin ; le début du mois de mai, avec des précipitations voisines des normales et des perspectives restant perturbées, semble marquer une accalmie dans des perspectives d’étiages qui restent néanmoins à surveiller.
  • Juin 2017 :Les précipitations du mois de mai, égales ou supérieures aux normales sur la plus grande partie du bassin Loire-Bretagne, marquent un léger répit dans une situation d’étiage qui reste marquée par un déficit pluviométrique et des réserves, naturelles comme artificielles, incomplètement remplies, particulièrement à l’ouest et au sud-ouest du bassin.
  • Juillet 2017 : La pluviométrie du mois de juin agrégée sur le bassin est proche de la normale de saison avec de fortes disparités. Les températures quant à elles ont été élevées : juin 2017 se classe au 2e rang des mois de juin les plus chauds depuis 1959 (derrière 2003). La situation hydrologique reste préoccupante en particulier sur l’Ouest du bassin. Les précipitations du mois ont permis de revenir à une situation moins critique, mais fragile.
  • Août 2017 : Les précipitations, très hétérogènes, observées au mois de juillet limitent l’aggravation globale de la situation, qui reste cependant tendue, particulièrement sur une grande partie ouest du bassin.
  • Septembre 2017 : Les précipitations observées au mois d’août, à nouveau très hétérogènes, ne suffisent pas à rétablir une situation d’étiage qui reste tendue, particulièrement sur une grande partie centre et ouest du bassin.
  • Novembre 2017 : L’étiage se prolonge sur l’ensemble du bassin Loire-Bretagne, poursuivant la sollicitation des réserves artificielles et retardant d’autant la reprise des écoulements et de la recharge des nappes.