Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement durable

Contenu

Béton de chanvre versus béton traditionnel : étude de deux constructions neuves en situation d’occupation

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 juin 2017 (modifié le 9 juin 2017)

En 2012, l’Office Public de l’Habitat Val Touraine Habitat, avec le soutien du conseil départemental d’Indre-et-Loire et de la chambre d’agriculture de l’Indre-et-Loire, a souhaité expérimenter l’utilisation de matériaux de construction issus de la filière chanvre historiquement présente sur le département. Il s’agissait, pour le maître d’ouvrage, d’évaluer la faisabilité technique et financière de bâtiments mettant en œuvre de tels matériaux, les bénéfices qu’ils apportent et les contraintes qu’ils imposent.

La spécificité de cette opération, qui associe, sur le même site, deux procédés constructifs pour deux bâtiments de caractéristiques comparables, a retenu l’intérêt de la DREAL Centre-Val de Loire. Le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, laboratoire d’Île-de-France, a dès lors été missionné sur cette étude d’analyse technique et d’instrumentation des bâtiments.

De manière à comparer objectivement les performances de ces deux bâtiments, les données liées à l’étanchéité à l’air, à l’isolement acoustique, aux relevés thermograhiques, au comportement thermique en été et aux impacts environnementaux ont été relevées entre juin 2012 et août 2013.

Dans cette étude, les résultats sont globalement en faveur du bâtiment en béton de chanvre. Néanmoins, le comportement des occupants vis-à-vis de la gestion de la chaleur et le soin apporté à la réalisation des bâtiments a un impact sur les résultats obtenus.

Si cette étude confirme l’intérêt de la réalisation d’essais en situation réelle d’occupation de bâtiments pour appréhender les différents systèmes constructifs et isolants actuellement sur le marché, elle met aussi en avant la complexité d’analyse comparative des résultats obtenus. Ces derniers peuvent-être influencés par de nombreux biais expérimentaux qu’il convient d’identifier et d’intégrer dans l’interprétation des résultats (dysfonctionnement des équipements, perte de données, habitudes des occupants, …).

Comparatif des performances de deux batiments et synthese (format pdf - 1 Mo - 07/06/2017)

Pied de page

Site mis à jour le 21 juillet 2017
Plan du siteMentions légalesContactSaisir les services de l’Etat | Authentification | Flux RSS