Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques

La sélection des Territoires à Risque Important (TRI)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 juin 2012 (modifié le 25 octobre 2018)

Qu’est-qu’un TRi, quelles conséquences ?

Un TRI est un secteur où se concentrent fortement des enjeux exposés aux inondations, qu’elles soient issues de submersions marines, de débordements de cours d’eau ou de toute autre origine.

Avant la fin de l’année 2013, la connaissance du risque d’inondation sur ces territoires sera approfondie en réalisant une cartographie des risques pour 3 scenariis :

  • les événements fréquents ;
  • les événements d’occurrence moyenne (période de retour de l’ordre de 100 ans) ;
  • les événements extrêmes.

Sur la base de ces connaissances, des stratégies locales de gestion du risque d’inondation devront être élaborées.

Cette sélection ne signifie nullement qu’en dehors des territoires retenus, les risques d’inondation n’existent pas, ou qu’ils peuvent être négligés.

Les secteurs sont identifiés sur la base des connaissances apportées par l’évaluation préliminaire du risque d’inondation arrêtée à la fin de l’année 2011, de critères nationaux et des priorités que se sont fixées les instances de bassin. Dans le cadre du deuxième cycle de la directive inondation (cycle tous les 6 ans), le réexamen des territoires à conduit à l’actualisation de la liste arrêtée en 2011 en ajoutant un nouveau territoire, le TRI de Roanne et en modifiant les périmètres du TRI de Châtellerault désormais intitulé TRI de Châtellerault-Poitiers et du TRI de La Rochelle-Île de Ré.

22 Territoires à Risque Important (TRI) retenus dans le bassin Loire-Bretagne

Soumis régulièrement à l’avis des différentes instances de gouvernance, les travaux conduits pour identifier les TRI dans le bassin Loire-Bretagne reposent notamment sur le nombre d’habitants présents dans les zones potentiellement inondables des unités urbaines (cet indicateur a été retenu car il présente un caractère intégrateur des enjeux liés à la santé humaine et à l’économie) et sur l’histoire des inondations.
Deux seuils de population exposée ont été utilisés pour traduire les concentrations d’enjeux :

  • le premier fixé à 7 500 habitants pour les crues rapides et submersions marines ;
  • le deuxième fixé à 15 000 habitants pour les débordements de cours d’eau ne trouvant pas leur origine dans une crue rapide.

L’historique des inondations a quant à lui été exploité en identifiant les secteurs ayant subi dans le passé plus de 5 décès occasionnés par des crues rapides ou des submersions marines.

Territoires à risque important  (nouvelle fenetre)

Le périmètre des TRI a ensuite été affiné en analysant des informations comme la densité de population, les emplois, l’habitat de plain-pied exposé, la présence d’ouvrages de protection, mais aussi en intégrant la connaissance des acteurs locaux sur les enjeux spécifiques, les dynamiques locales et les initiatives existantes.

Après un avis favorable du comité de bassin, la première liste des 22 TRI avait été arrêtée par le préfet coordonnateur de bassin le 26 novembre 2012. La modification de la liste des TRI, effectuée en 2018, a été arrêtée par le préfet coordonnateur de bassin le 22 octobre 2018 après un avis favorable du comité de bassin le 4 octobre 2018.

En couvrant la moitié de la population et des emplois potentiellement exposés, cette liste s’inscrit pleinement dans les objectifs nationaux.

Visualisation des TRI sur cartographie interactif

En téléchargement pour en savoir plus :

Vous avez des questions ?
Vous pouvez vous rapprocher :

  • de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) de votre région
  • de la Direction Départementale du Territoire (et de la Mer) (DDT[M]) de votre département"

Télécharger :

  • arrêté TRI (format pdf - 375.5 ko - 25/10/2018)Du 22 octobre 2018